Gouvernement

Le hold-up du gouvernement sur les retraites complémentaires

Quand on tape dans le portefeuille du voisin pour boucler ses fins de mois, ça s’appelle du vol. Mais quand c’est le gouvernement qui joue les braqueurs, la qualification pénale tombe. Ce n’est plus un hold-up, mais un simple geste de solidarité. Un geste qui se monte quand même à 3 milliards d’euros. C’est la somme que l’exécutif entend ponctionner chaque année dans les caisses [lire la suite de l'article]

Assemblée nationale

Dépouillée par la majorité, la proposition de loi Liot est abandonnée

Avec Yaël Braun-Pivet, l’histoire tourne à la répétition. En 2018, celle qui n’était encore que la présidente de la commission des lois de l’Assemblée nationale avait sabordé la commission d’enquête sur l’affaire Benalla. Pour complaire à Emmanuel Macron, bien sûr. Devenue présidente de l’Assemblée, Yaël Braun-Pivet continue d’être la voix de son maître.  En quelques heures, mercredi 7 juin, elle a déclaré irrecevables près de [lire la suite de l'article]

Pas d'image
Sur le radar

Retraites : la proposition de loi Liot dans les starting blocks

C’est le grand rendez-vous de cette semaine. Mercredi 31 mai, la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale examinera la proposition de loi du groupe Liot sur l’abrogation du report de la retraite à 64 ans. Sur les 72 membres de la commission, 32 appartiennent au bloc présidentiel et 32 aux oppositions – Nupes, RN et Liot. Ce sont par conséquent les 8 députés LR [lire la suite de l'article]

Assemblée nationale

Le coup de pression du gouvernement sur le vote du 8 juin

Comment éviter que la séance du 8 juin à l’Assemblée nationale ne se transforme en déroute pour le gouvernement ? Ce jour-là, en effet, les députés examineront la proposition de loi du groupe Liot abrogeant le report à 64 ans du départ en retraite. Et il est possible que ce texte trouve une majorité pour l’adopter. La présidente de l’Assemblée, Yaël Braun-Pivet s’est opposée à [lire la suite de l'article]

Assemblée nationale

Retraites : le vote du 8 juin sème la panique à l’Assemblée

Comment empêcher qu’une majorité de députés vote le 8 juin l’abrogation de la retraite à 64 ans ? La question taraude le sommet de l’État. Sur le papier, la proposition de loi qui porte cette mesure a de grandes chances d’être adoptée. Déposé par le groupe centriste Liot, dans le cadre de sa niche parlementaire, le texte fait consensus parmi les oppositions et une partie [lire la suite de l'article]